À qui pensez-vous quand vous faites l’amour : on sait pas mais MERCI ;-)

Un immense merci à tous !!!
Une fois de plus, vous avez été nombreux à participer au lancement de AQPVQVFLA (titre trop long à prononcer !), et vous nous avez permis de titiller le top 100 Amazon 🙏🥳
Pour une première romance, nous sommes très heureux !
 
Je remercie d’abord les lectrices et lecteurs pour leur confiance en espérant que vous passerez un agréable moment en compagnie de notre personnage déjanté 😜
Ensuite je remercie chaleureusement les bêta lectrices, auteures, chroniqueuses, correctrices telles que Claire Marquez, Nathalie Millet, Nathalie Brunal, Rachel Haag, Chtisa Crls, Florence Jouniaux, Florence Villeneuve et toutes les autres personnes à venir pour leur implication, leur soutien, leurs partages spontanés, leur enthousiasme, leur accueil de cette nouvelle exploration et de ce vilain garnement qui nous a posé beaucoup de cas de conscience.
L’écriture est une aventure d’autant plus belle qu’on la partage avec des gens comme vous 😍
 
À présent que les étoiles fleurissent – je me rassure en me disant que je n’ai payé personne pour les poster (ou presque, j’ai kidnappé un ou deux gosses mais ça peut rendre service, surtout en ces temps de confinement), je lance un appel général pour que vous alliez découvrir Super Koko et vous dire que, par contraste, vous êtes vraiment des gens exceptionnels !
 
Bon dimanche à tous et n’abusez pas de chocolat (ni d’autres choses d’ailleurs).
Lorànek et Eric.
 

Découvrez dès à présent notre nouveau roman déjanté !

 

« Kostas Niemand, négociant en vins charmeur et insouciant, partage depuis trois ans la vie de Marie, beauté froide et altière qui ne semble plus attirée par lui. Il faut avouer, d’ailleurs, qu’il n’y a jamais vraiment eu de feu d’artifice entre eux. Aussi, lorsqu’Agathe, la plantureuse secrétaire qui fait fantasmer toute la boîte commence à lui faire de l’oeil, Koko doute plus que jamais.
Il est loin d’imaginer le tourbillon endiablé qui pourrait l’emporter… »

Note des auteurs :
Nous tenons à prévenir celles et ceux qui ont connu Eric Costa à travers The Prison Experiment ou Aztèques que ce roman écrit à quatre mains est différent de ce à quoi ils sont habitués.
Nous avons choisi d’explorer le registre des relations sous un angle original, de manière légère et, nous l’espérons, avec humour.
Nous tenons toutefois à vous prévenir que certaines scènes sont susceptibles de choquer un public non averti.
Nous vous souhaitons bonne lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s