The Prison Experiment : l’avis d’Évasion par les mots

« Mon avis

Tout d’abord, je remercie Eric Costa pour ce service presse.

Ce fut un réel plaisir pour moi de me replonger dans cette aventure. Cela faisait quelques mois que l’auteur nous avait fait patienter, mais le résultat en vaut vraiment la peine. On y retrouve sa plume soignée et fluide. Il nous propulse dans son récit avec rapidité et efficacité. Comme dans le tome 1, on sent tout le travail de recherche, et le rythme nous fait défiler les pages sans nous en rendre compte, pas de temps mort. Nous allons en découvrir plus sur « l’œuvre » et certains personnages, mais tout ne sera pas encore révélé, un dernier tome est encore prévu.

***

Nous reprenons l’histoire là où elle s’était arrêtée. C’est-à-dire lorsque Jackson était venu au secours d’Elena. Celle-ci s’étant retrouvé séparé de ses compagnons et par la suite en bien mauvaise posture.

Le Désert des illusions.

La porte blindée dans laquelle ont disparu Basileus et Lasios, entraînant Lombardi avec eux.

La prise de Dexedrine pour pouvoir rejoindre, à travers l’enfer de feu, le passage emprunté quelques heures plus tôt avec l’éclaireur.

L’apparition d’une silhouette maigre, sombre, cauchemardesque.

Cyrus. 

***

À la différence du tome 1, où l’histoire se révélait au travers de l’alternance entre 5 scènes, ici elle se fera entre 2 voir 3 points de vue :

– celui aux côtés de Elana et Jackson

– un autre auprès de Robert et Agellos

– et puis celui où nous sont dévoilés d’autres parties du journal commencé parJosh, ou d’autres témoignages. Mais ces scènes apparaîtront soient dans des chapitres qui leur seront dédiés ou ceux consacrés à Robert et Agellos.

***

Elena va donc faire la connaissance de Jackson. Elle se demande ce qu’il peut bien cacher, à travers son regard à la fois, doux et tranquille. Qui est-il ? Peut-elle lui faire confiance ? Pourra-t-il l’aider dans sa mission ?

Elle va encore faire jouer ses méninges afin d’essayer de résoudre les énigmes laissées par le Maître. Mais elle va aussi se révéler, nous montrer ses capacités de leader, autre que ses talents pour le hacking et l’escalade.

À ses côtés, Elena va découvrir un peu plus ce milieu carcéral, et certains aspects vont la laisser sans voix.

Toutefois, le duo n’ayant pas toujours le même point de vue, le chemin ne va pas être facilité, et des disputes vont avoir lieu. S’il venait à lui fausser compagnie, pourrait-elle s’en sortir seule ?

***

Parallèlement à l’histoire qui se déroule dans la construction de Dédale, nous retrouvons aussi notre trio composé de RobertAgellos et James qui se sont aussi fixé une mission. À savoir comment dévoiler « l’Oeuvre » au monde sans se mettre en danger.

Il n’est pas facile pour eux de trouver une solution qui leur convient à tous, chacun ayant ses attentes, ses contraintes et ses ambitions …

Agellos sent une tension lui étreindre le ventre. Bien entendu, Robert souhaite tout dire pour faire sortir Jackson, dans le cas où il est encore en vie. Son objectif, à lui, n’est pas tout à fait le même. Même s’il désire la libération du militaire, il ne compte pas se sacrifier pour elle. À quoi servirait-il de troquer une vie contre une autre ? Dans quelle mesure la sienne vaut-elle moins que celle de Jackson ?

Mais pourront-ils tout dévoiler au monde ? Même s’ils le voulaient, les vrais coupables, l’état les laissera-t-il faire ? L’histoire nous a déjà montré des morts bien suspectes pour moins que ça …

***

Au travers du journal, nous continuons à en découvrir plus sur la vie carcérale. Il nous met à jour la corruption qui y règne, et que sans argent, on n’est rien en prison.

Au fil des pages, nous en apprendrons plus sur Josh, comment il a organisé sa vie, ce qu’il a mis en place afin de survivre au mieux dans ce système.

***

Vont-ils s’en sortir vivants ? C’est une question valable autant pour ceux dans l’Oeuvre, que pour notre trio qui cherche un moyen de révéler au monde son existence.

L’argent peut-il tout acheter, même la liberté ?

Je ne voudrais pas être sadique, mais je vous laisse le découvrir par vous-même …

***

Les personnages :

  • Elena Grinberg est une des survivantes du groupe des 13 mercenaires engagé pour sortir Dédale de l’Oeuvre. Elle avait été engagée, car c’est une experte en cyber sécurité ainsi qu’une championne en escalade. C’est une personne au fort caractère, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Mais dans ce tome, elle va beaucoup se chercher, elle a un grand manque de confiance en elle.
  • Agellos Epstein était un des experts engagés pour étudier les prisonniers dans l’Oeuvre. Il avait profitéde l’infiltration des mercenaires pour prendre la fuite.
  • Jackson Redback, agent de la CIA, survivant d’un précédent raid, il y a 6 ans. Dans l’Oeuvre il n’appartient pas à une faction, c’est un explorateur.
  • Robert était un des agents de surveillance de la zone. Il s’y était fait engager afin de retrouver son amiJackson.
  • Anthanasio Kostas est l’architecte de l’Oeuvre. Il se fera appeler Dédale, mais sera aussi connu sous le nom de « Maitre ». C’est un personnage énigmatique.

***

Dans ce volet, nous retrouvons des personnages au caractère soigné, détaillé et bien présent, ainsi que des lieux très bien décrits (en sollicitant nos 5 sens). S’il ne s’agissait pas d’une prison, certains paysages nous donneraient presque envie de partir en vacances là-bas et de les découvrir par nous-mêmes.

Tous les ingrédients du genre sont réunis pour en faire une nouvelle réussite, en plus de l’univers abordé et cette atmosphère insolite. L’histoire, captivante, au souffle puissant, nous emporte dans cet univers troublant et angoissant. Au fil des pages l’Oeuvre se dévoile, nous trouvons des réponses à certaines de nos questions, mais les informations sont lâchées par parcimonie, tout au long de notre lecture et nous tiennent en haleine jusqu’à la dernière page.

Pour changer de certaines histoires, ici le héros n’est pas un homme bodybuildé, mais une héroïne qui devra surtout utiliser sa tête pour mener à bien sa mission, dans un milieu exclusivement masculin. Plus d’une fois, elle nous fera trembler pour elle. J’ai aussi beaucoup apprécié le discours fait par Agellos sur la fin, mais chuutt je ne vous en dirais pas plus.

Un superbe roman, un coup de cœur tout comme le précédent. Un livre à ne pas manquer, et je vais suivre avec intérêt les futurs ouvrages d’Eric Costa. Mais il va déjà falloir un peu patienter jusqu’en octobre afin d’avoir la suite et fin de cette série. »

***

Je remercie de tous cœur le site Évasion par les mots pour cet impressionnant travail d’analyse, qui j’espère a su vous donner envie de découvrir ce roman.

***

« Zone 51, désert du Nevada.
Un dôme immense, à la peau cuivrée, se dresse tel un monstre sous les étoiles.
Son nom : « L’Œuvre », prison expérimentale secrète dotée d’une intelligence artificielle.
Nul ne sait ce que recèle l’édifice depuis que la CIA en a perdu le contrôle. Que sont devenus les 5300 détenus, livrés à eux-mêmes après sept ans d’abandon ?
Un commando de douze hommes et une femme pénètre en secret dans ce labyrinthe mortel.
Leur mission : retrouver Dédale, son architecte, à n’importe quel prix.
Elena, hackeuse surdouée, compte bien percer les mystères de l’Œuvre. Elle ignore que cette mission l’emportera au-delà des illusions, face à ses peurs les plus folles, dans les tréfonds de l’âme humaine. Son génie peut les sauver… ou les tuer.
Jusqu’où l’homme peut-il aller pour survivre ? »

Découvrir The Prison Experiment T2 : 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s