The Prison Experiment : chronique des Lectures de Mère Lin

 

« Avis perso : Parfois on aime, parfois on n’aime pas. Parfois, en lisant un résumé on se dit que cela ne va pas nous plaire et finalement on est conquis. Parfois c’est l’inverse, le résumé nous plaît et finalement, on n’accroche pas à l’histoire. C’est ce qu’il s’est passé avec ce livre. J’ai adoré le résumé de l’auteur qui me faisait penser à l’univers du film « The Maze Runner ». Prison, univers clos, personnes livrées à elles-même, création/organisation de groupes, et puis l’arrivée de l’extérieur qui bouleverse le schéma. On retrouve totalement cela dans ce livre, mais alors …. Pourquoi je n’ai pas accroché ? Pourquoi j’ai eu du mal à aller jusqu’au bout ? Car oui, je me suis forcée à lire mais je n’ai pas pu le finir. Pourtant j’avais lu plein d’avis positifs qui m’ont permis de faire ce choix de lecture.

Points positifs :

  • belle écriture : c’est très fluide, les phrases sonnent justes
  • histoire originale : Prison en mode 3.0, la présence de l’Intelligence Artificielle
  • l’exploitation de 3 points de vue : celui de l’intérieur vers l’extérieur (fuite d’un prisonnier), celui de l’extérieur vers l’intérieur (intrusion du groupe de commando) et celui de l’intérieur (au travers des différents groupes constitués)
  • réalisme des faits : par exemple le passage dans un tunnel très étroit. Étant légèrement claustro, j’ai été super mal à l’aise en lisant tellement le ressenti est réel ^^
  • les personnages : il y a les gentils, les méchants, les super méchants, il y en a pour tous les goûts et ils sont bien décrits, on les identifie facilement.
  • Dédale : on n’aimerait pas être dans cette prison tellement c’est un labyrinthe où chaque salle a son propre danger !

Point négatif : Pour moi, il n’y a qu’un seul point négatif … Ce livre est un puzzle à l’image de la structure du dôme. Un suspens s’installe en fin de chapitre, alors on se dépêche de tourner la page ! On commence la lecture d’un nouveau chapitre et …. mais de quoi on parle ? on est où ? mais c’est pas la suite de ce qu’on vient de lire ? mais mais …. ah oui, on est bien sur autre chose :/ et une fois qu’on a réussi à rentrer dans le chapitre, celui se finit et on recommence autre chose. Et c’est comme ça tout le livre. Moi, ça m’a énormément dérangé et c’est vraiment à cause de cet effet de style que je n’ai pas pu finir le livre, le mélange des 3 points de vue/histoires. Certes, les 3 histoires tournent autour du même univers, celui de l’Oeuvre, mais ça a du mal à se rejoindre. Peut-être que tout s’éclaircira dans les prochains tomes ? Je ne sais pas.  En tout cas, si je devais faire une deuxième lecture de ce roman, je crois qu’au préalable je regrouperais les chapitres traitant de la même histoire ensemble avant de (re)lire. Parce que malgré cela, j’aime beaucoup l’univers que dégage ce livre ! Autant la lecture a été rude pour moi, autant je suis sûre que la même chose à l’écran passerait sans souci !

Bref, malgré cet effet technique d’écriture qui ne m’a pas convaincu, cela reste un très bon livre autour d’une histoire très intéressante. Car oui, l’Intelligence Artificielle, les prisons en mode 3.0, c’est notre futur. « 

Un grand merci au site Les Lectures de Mère Lin pour cette chronique. Si tout va bien, le T3 sortira en octobre 2019.

 

Résumé :
« Zone 51, désert du Nevada.
Un dôme immense, à la peau cuivrée, se dresse tel un monstre sous les étoiles.
Son nom : « L’Œuvre », prison expérimentale secrète dotée d’une intelligence artificielle.
Nul ne sait ce que recèle l’édifice depuis que la CIA en a perdu le contrôle. Que sont devenus les 5300 détenus, livrés à eux-mêmes après sept ans d’abandon ?
Un commando de douze hommes et une femme pénètre en secret dans ce labyrinthe mortel.
Leur mission : retrouver Dédale, son architecte, à n’importe quel prix.
Elena, hackeuse surdouée, compte bien percer les mystères de l’Œuvre. Elle ignore que cette mission l’emportera au-delà des illusions, face à ses peurs les plus folles, dans les tréfonds de l’âme humaine.
Son génie peut les sauver… ou les tuer.
Jusqu’où l’homme peut-il aller pour survivre ? »

PLONGER AU CŒUR DE L’ŒUVRE

#ThePrisonExperiment #autoedition #amazon #thriller #dystopie #intelligenceartificielle #prisonexperimentale #bookstagram #livresaddict #booksaddict #dernierelecture #lecturedumoment #livrestagram

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s