Aztèques : Harem : chronique de Avis Polar

Je remercie Avis Polar pour sa chronique d’Aztèques.

 » Je vais vous parler de ce livre paru en autoédition en février 2017. Il est le premier volume d’une série de 3 tomes qui s’intitule « Aztèques ». Je remercie Eric pour l’exemplaire ebook reçu.

 

L’auteur, lauréat du Prix du Jury Amazon Kindle au Salon Livres Paris 2017 pour ce même livre, propose au lecteur suspens et émotions fortes.

Son crédo : Ne jamais lui laisser une seconde de répit.

 

Et c’est vrai ! A la lecture de ce livre, j’ai été happé par l’histoire de cette jeune fille, à peine femme, promise à un homme de sa tribu et au destin tout tracé que l’invasion et le pillage de son village par les Aztèques vont bouleverser.

 

De fille de chef de tribu et entourée des siens, elle va se retrouver seule dans un palais, esclave d’extérieur dans un harem, dirigée en apparence par un homme sanguinaire, Ahuizotl, mais contrôlée d’une poigne de fer par sa mère Tene et également les épouses et concubines perfides prêtes à tout pour arriver à leur fin afin de rester la favorite du Maître.

 

Ameyal va alors apprendre à ses dépends la traitrise, la manipulation et va se laisser entraîner dans une intrigue mortelle. Elle va avoir l’intelligence de se servir de sa beauté et de son ambition pour survivre dans un monde cruel dont elle ignore les coutumes.

 

Je ne l’ai pas lu, je l’ai dévoré des yeux, happée par toutes ces tensions au sein du harem, investie dans l’histoire narrative et éprouvant une empathie totale envers Ameyal.

 

Epoustouflant comme cette jeune femme va chambouler l’ordre établi bien malgré elle, toujours avec le secret espoir d’arriver à ses fins en surmontant les obstacles qui la mène vers un but ultime : la vengeance.

 

Les personnages secondaires tels que épouses, concubines, esclave d’intérieur, et qu’on adore détester, vont utiliser Ameyal pour écraser toute concurrence qui pourrait entraver l’accès au plus hautes sphères. Mais la petite a de la ressource.

 

La phrase finale résonne et tombe comme un couperet, annonçant un tome 2 tout aussi sanguinaire avec des personnages plus avides de pouvoir que jamais.

 

Je vous recommande chaudement ce livre, à ajouter d’office dans vos PAL et je lui donne la note de 4,5/5.

 

Alors, prêt(e) à vous laisser emporter dans un grand voyage, un ailleurs et un autrefois caché au sein d’une civilisation aussi fascinante qu’effrayante ?

 

 

 

Extrait Tout bascule. Les pierres arrachent sa peau. Cherchant à s’agripper par tous les moyens, ce n’est qu’au dernier moment qu’elle parvient à se rattraper à une saillie. Immobile, tremblante, elle se hisse et reprend sa respiration. Cramponnée au toit, elle cherche des yeux une brèche, un escalier. Mais les murailles dépassent les cimes des arbres et font le tour des jardins, du harem et du palais, droites comme des falaises, lisses comme la surface de l’eau.

Un gong de bois s’élève soudain de la grande pyramide. Ameyal lève la tête. Le premier rayon de soleil pointe sur le sommet de l’édifice, l’auréolant d’une lumière dorée, comme si un dieu venait réveiller les habitants en personne. »

 

Résumé :
— Aztèques : Harem, roman lauréat du Salon du Livre Paris 2017 par le jury Amazon KDP —

Huaxca, 1516
Une attaque des Aztèques,
Une fille de chef vendue comme esclave dans un harem.
Sur sa route, intrigues, manipulations et meurtres.
Une course effrénée vers le pouvoir.
Des femmes qui se servent d’elle,
Qui jouent avec sa vie,
Pour séduire un Maître mystérieux et sans pitié.
La mort peut frapper derrière chaque porte.
Mais au-delà de ces épreuves, une question se pose : existe-t-il une cage assez grande pour la fille de l’aigle ?

Laissez-vous emporter dans un grand voyage, un ailleurs et un autrefois caché au sein d’une civilisation aussi fascinante qu’effrayante.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s