Enquête sur la franc maçonnerie (1)

Au programme de l’Académie d’écriture Anaël Verdier, il nous faut cette année écrire un recueil de nouvelles sous forme d’une série de quatre épisodes par saison.

Dans le cadre de mes recherches sur les sociétés secrètes, voici une enquête sur la franc-maçonnerie.

Franc maçonnerie
Franc maçonnerie

— Qu’est-ce que la franc maçonnerie ?

Le mot franc-maçonnerie désigne un ensemble de phénomènes historiques et sociaux très divers formant un espace de sociabilité qui recrute ses membres par cooptation et pratique des rites initiatiques faisant référence à un secret maçonnique et à l’art de bâtir.

Voici quelques définitions pour mieux comprendre :

— sociabilité : capacité d’un individu ou d’un groupe d’individus à évoluer en société, et à pénétrer au sein de nouveaux réseaux sociaux.

— cooptation, du latin coopatio, ou recrutement participatif : mode de recrutement consistant, pour une assemblée, à désigner elle-même ses membres.

— rite initiatique : celui qui reçoit l’initiation (du latin : initiatio, initiare, initium, commencement, entrée, introduction à la communauté spirituelle) est admis aux activités particulières d’une société, d’une association.
Le terme désigne aussi, de nos jours, toute procédure, action, passage, épreuve, qui transforme le statut d’une personne, social ou spirituel.
Depuis les mystères d’Isis en Égypte, ceux de Déméter à Éleusis en Grèce, jusqu’à la Franc-maçonnerie ou la Rose-Croix de nos jours, de nombreux bassins culturels ont mis en place des rites d’initiation.

franc maçon 2
— secret maçonnique : le thème du secret est l’un des éléments essentiels de l’initiation maçonnique.
S’il existait très probablement, à l’époque des corporations de maçons, des secrets de métier que les professionnels s’attachaient à conserver, la franc-maçonnerie, devenue speculative en Angleterre en 1717 (c’est-à-dire philosophique en français), a toujours exigé de ses membres un engagement de garder secrets ses : signs, words and grips (signes, paroles et poignées de mains).
Bien que ces secrets aient été parfois en partie publiés et divulgués par des indiscrétions au public, en Angleterre comme en France, dès les années 1730, les francs-maçons ont toujours continué à les respecter et à s’interdire de les communiquer en dehors de leurs loges.
Progressivement, ce thème du secret a continué à se développer, et on distingue aujourd’hui différents aspects historiques, initiatiques, philosophiques et pratiques du secret maçonnique.
Nous verrons dans un prochain billet ce qu’on entend exactement par secret maçonnique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s