Aux abords du camp Charly

« Un crépuscule de ciel gris, neigeux, s’étend sur la plaine de Joux, où sont entassés des milliers de visages émaciés et hagards. Des hommes, des femmes, des enfants, sacs sur le dos et duvets en bandoulière, marchent d’un pas décidé le long d’une route bordée de villages abandonnés.
Leur objectif : le point de contrôle Charly, porte de l’Europe du Nord. »

#extrait #prochainroman #2050 #rechauffementclimatique #anticipation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s