À l’ombre du monde : chronique de Séverine Grégoire

« Bonjour,Voici un thriller que je viens vous chroniquer en retour : « À l’ombre du monde » de Eric Costa et Raquel Ureña

Merci à Eric et Raquel de leur confiance.

Voici une histoire qui commence comme une tragédie grecque et qui va dérouler son fil d’Ariane, une ligne directrice et une conduite à tenir pour le personnage central du même nom, celle d’une héroïne qui souhaite coûte que coûte retrouver son mari Damien et sa fille Edrielle disparus soudainement sur une île grecque.Pourtant, toutes les preuves attestent du contraire. Elle est belle et bien la seule à clamer leur existence.A-t-elle rêvée sa famille ou lui a-t-on effacé sa vie ? Aidée d’un ancien ami de la fac, Jean Le Goi, devenu policier à Salon-de-Provence, ils vont être tous deux entraînés dans une aventure hors norme et revenir au temps de l’époque gréco-romaine sous couvert des prophéties de Nostradamus.

Une épopée moderne aux allures ésotériques, fondée sur des mystérieuses sociétés secrètes anciennes et qui nous font voyager en terre latine, entre France, Grèce et Italie.J’ai adoré ! Je me suis prise de passion pour l’aventure pittoresque des deux héros, ou plutôt anti-héros, Ariane Mantis et Jean Le Goi.Côté mauvais garçons, le Grand Prêtre fait figure de leader, mais l’outsider est sans conteste le commissaire Radès.

Son comportement et les directives qu’il met en place vont mettre à mal plus d’une fois notre couple d’aventuriers.La recherche de ce fameux manuscrit m’a tenu en haleine. Quel suspense ! Sur fond de vengeance, de recherche de la vérité, sur les origines de cette Confrérie occulte, vraiment le lecteur en prend plein les yeux.

Je vous invite vivement à plonger dans l’histoire des mythologies grecques avec ce diptyque moderne naviguant sur les eaux troubles de l’ésotérisme et des croyances ancestrales.Je ressors totalement conquise de ma lecture, et j’attends impatiemment la deuxième partie.

Bonne lecture, amis lecteurs ! »

Extrait : 
Quatre heures plus tôt, elle se tenait paisiblement sur l’une des plus belles plages de Grèce, avec sa fille chérie et son mari adoré. Leurs vacances venaient de commencer. A présent, la voilà catapultée dans son pire cauchemar, dans une chambre étroite, bruyante, étouffante, entourée d’inconnus, sans savoir que faire ni où aller. Où pourrait-elle se rendre, dans tous les cas, sans pièce d’identité ?
Elle se sent suffoquer.La voilà totalement piégée.

Un grand merci à Séverine Grégoire et Lecture Chroniques pour ce retour !
Si vous voulez tenter l’aventure, cliquez sur la couverture en-dessous :

Que feriez-vous si votre vie entière avait été effacée ?

« Une île grecque, un peu avant minuit
Ariane, sa fille et son mari se retrouvent enfin seuls sur la plage féerique de Myrtos. Lorsque la jeune historienne sort de l’eau, et qu’elle cherche les siens en vain, elle croit d’abord à une mauvaise plaisanterie. Mais quand toutes les preuves attestent qu’elle a voyagé seule et n’a jamais eu ni enfant ni mari, il ne reste que deux explications possibles.
Soit elle a rêvé sa vie, soit on la lui a effacée.

À moins de trois cents kilomètres de là, un homme accède à la plus haute fonction d’une Confrérie occulte. Il va enfin pouvoir se venger… »

Si vous aimez les héroïnes qui s’ignorent, les thrillers internationaux, les mystères archéologiques et le parfum sulfureux des sociétés secrètes, ce livre est pour vous.

Commandez le premier livre du diptyque « À l’ombre du monde » aujourd’hui !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s