À l’ombre du monde : chronique des Lectures de Cerise

 » Mon avis

Je remercie Eric COSTA de m’avoir donné l’opportunité de lire, en service de presse, son nouveau roman « A l’Ombre du monde » et pour sa confiance indéfectible.

Eric COSTA et Raquel URENA nous emportent en Grèce où Ariane, son époux Damien et leur fille Edrielle passent leurs vacances. Après une baignade en mer, Ariane ne retrouve plus sa famille, laissée quelques instants auparavant sur la plage.. Ils ne sont pas rentrés à l’hôtel où tous trois séjournent. Tout laisse à penser qu’ils n’ont jamais existé. Ariane est-elle folle ? Pourquoi sa famille a-t-elle disparu ?

A son retour en France la jeune femme, aidée d’un ami policier vont se lancer dans une course infernale pour éclaircir ces mystères.

Je me suis de suite sentie happée par les mots des auteurs et j’ai adhéré immédiatement à cette histoire envoûtante et fort intéressante. L’intrigue est super bien menée, addictive et le suspense garanti. Le lecteur se trouve entraîné entre présent, passé et futur à une vitesse vertigineuse.

Les nombreux rebondissements m’ont tenue en haleine et les scènes d’action, tellement bien décrites, permettent au lecteur de s’imaginer en train de visionner un film.J’ai ADORE ce thriller historico ésotérique très bien écrit et documenté qui aborde divers thèmes tels que les croyances, la mythologie grecque, les pratiques occultes, les sociétés secrètes…

J’ai lu ce premier opus en deux soirées tant il me passionnait et j’ai hâte de découvrir très prochainement la suite de cette très belle histoire que je recommande aux amateurs du genre.

Un excellent moment de lecture. »

Un grand merci à Joëlle Marchal, des Lectures de Cerise pour cette chronique ! Je vous invite à découvrir cette généreuse chroniqueuse en allant faire un tour sur son site.


Et si vous voulez tenter l’aventure, cliquez sur la couverture en-dessous :

Que feriez-vous si votre vie entière avait été effacée ?

« Une île grecque, un peu avant minuit
Ariane, sa fille et son mari se retrouvent enfin seuls sur la plage féerique de Myrtos. Lorsque la jeune historienne sort de l’eau, et qu’elle cherche les siens en vain, elle croit d’abord à une mauvaise plaisanterie. Mais quand toutes les preuves attestent qu’elle a voyagé seule et n’a jamais eu ni enfant ni mari, il ne reste que deux explications possibles.
Soit elle a rêvé sa vie, soit on la lui a effacée.

À moins de trois cents kilomètres de là, un homme accède à la plus haute fonction d’une Confrérie occulte. Il va enfin pouvoir se venger… »

Si vous aimez les héroïnes qui s’ignorent, les thrillers internationaux, les mystères archéologiques et le parfum sulfureux des sociétés secrètes, ce livre est pour vous.

Commandez le premier livre du diptyque « À l’ombre du monde » aujourd’hui !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s