À l’ombre du monde : chronique d’Évasion par les mots

 » Mon avis

Tout d’abord, je remercie Éric Costa pour ce service presse et m’avoir permit de découvrir ce livre en avant-première.

L’histoire débute à Myrtos, pendant les vacances de la famille Vasilis. De retour de son bain de minuit, la vie d’Ariane va rapidement tourner au cauchemar. Et pas seulement parce qu’elle va se retrouver seule en pleine nuit, dans le noir… Elle est devenue la victime de quelque chose qui la dépasse…

Pourquoi son mari et sa fille ont-ils disparu ? Pourquoi eux ?

Personne ne semble se préoccuper de ce qui lui est arrivé. Elle se sent perdue, abandonnée de tous.

***

Puis nous passons à une autre scène, celle qui va nous faire découvrir au fur et à mesure de notre lecture, les mystères et les secrets d’une Confrérie liée à Apollon. Une Confrérie qui attend depuis 30 ans un nouveau maître pour la guider. Ce dernier espère que le sacrifice qui lui aura permis t’atteindre cette haute fonction, leur ouvrira une nouvelle ère pour leur ordre.

***

Cette quête pourrait bien permettre à Ariane d’éclaircir des zones d’ombre de sa propre histoire. Elle découvrira que certains secrets avaient été nécessaires au maintien de sa sécurité, qu’ils la protéger de quelque chose de terrible… Sera-t-elle assez forte pour faire face aux révélations qui l’attendent ? Sortira-t-elle indemne des dangers qui seront sur son chemin ? Une chose est sûre, pour elle, rien ne sera jamais plus comme avant…

***

Quelques personnages :

Ariane Mantis Vasilis, 33 ans, avait à peine 7 ans quand ses parents avaient disparu. Tout d’abord, elle a été journaliste, puis s’est lancée en tant qu’auteure. Mais son dernier best-seller (Les Rituels secrets) date d’avant la naissance de sa fille. Pourtant, elle n’avait pas ménagé ses efforts, mais la réussite n’avait plus été au rendez-vous. Depuis qu’elle s’était mariée à Damien, elle avait pris du recul et abandonné toutes ses connaissances, au point de devenir une asociale. Elle s’était enfermée dans son couple. Ils se disent toujours tout, il est comme son âme sœur. Au vu de ces aspects de sa vie, on peut se demander si elle trouvera un élément ou un être pouvant lui prouver qu’elle n’affabule pas…

***

Edrielle Mantis Vasilis, 7 ans, est très complice avec son père. Souvent, ils partaient tous les deux faire de grandes balades dans la nature. Il lui apprenait le grec et l’anglais. Une petite fille courageuse et intelligente.

***

Lucas Stathatos est prêt à tous les sacrifices afin de restaurer la puissance de sa famille. C’est un homme athlétique au regard pénétrant, avec une allure énergique et volontaire. Il est tout à fait conscient que son plus grand défaut est son impulsivité.

***

Radès est le big boss du commissariat de Salon. Il commande tout en gardant ses distances avec ses hommes afin de pouvoir les diriger sans avoir trop d’explications à leur donner. C’est un drôle de personnage, pétri de valeurs catholiques, mais avec des comportements assez déroutants. Il est très impliqué dans les discriminations subies par les femmes et les violences qui leur sont faites. C’est pourquoi son attitude vis à vis d’Ariane peut-être déroutante. D’autant qu’il s’est toujours promis de faire son travail en accord avec la loi et sa foi.

Il a développé, avec le temps, une sorte d’instinct, ou sixième sens, qui l’aide et le guide dans son travail.

***

Jean Le Gois est un ex d’Ariane. Ils s’étaient connus pendant leurs études, alors qu’elle étudiait l’histoire et lui le Droit. Mais ils ne se sont pas revus depuis la fac. À l’époque, c’était un étudiant nonchalant et volage. Aujourd’hui, c’est un flic sous l’autorité de Radès. Cependant, c’est toujours « un papillon qui volette de fleur en fleur sans jamais réussir à se poser ». Jean est du genre indépendant, dilettante, flambeur et dragueur. Aux grands damnes du commissaire, c’est un électron libre.

***

Un grand merci à Évasion par les mots pour cette chronique !
Si vous voulez tenter l’aventure, cliquez sur la couverture en-dessous !

Que feriez-vous si votre vie entière avait été effacée ?

« Une île grecque, un peu avant minuit
Ariane, sa fille et son mari se retrouvent enfin seuls sur la plage féerique de Myrtos. Lorsque la jeune historienne sort de l’eau, et qu’elle cherche les siens en vain, elle croit d’abord à une mauvaise plaisanterie. Mais quand toutes les preuves attestent qu’elle a voyagé seule et n’a jamais eu ni enfant ni mari, il ne reste que deux explications possibles.
Soit elle a rêvé sa vie, soit on la lui a effacée.

À moins de trois cents kilomètres de là, un homme accède à la plus haute fonction d’une Confrérie occulte. Il va enfin pouvoir se venger… »

Si vous aimez les héroïnes qui s’ignorent, les thrillers internationaux, les mystères archéologiques et le parfum sulfureux des sociétés secrètes, ce livre est pour vous.

Commandez le premier livre du diptyque « À l’ombre du monde » aujourd’hui !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s