The Prison Experiment T2 : chronique de Chabouquine

« Second coup de cœur pour la série, grâce à une suite des plus parfaite, dans une continuité qui frise la perfection. Ce second volume est rempli, d’action, de tension, d’angoisse, de révélation et d’une multitude d’autre chose, qui rendent ce roman que plus prenant. Si vous hésitiez à lire ce second volume, n’hésitez plus et foncer. Vous passerez un moment des plus fantastique. »

bandeau promo 2.jpg

Avis :

« Pour commencer, je tiens à remercier l’auteur de m’avoir permis de lire ce second volume. Ayant adoré le tome 1, je n’avais qu’une seule envie, lire la suite, surtout après la fin juste sadique. Quel plaisir que de retrouver la plume de l’auteur et son univers juste merveilleux. 

Nous démarrons donc ce volume, directement à la suite du tome 1, sans aucune transition. Chose juste merveilleuse, car on à pas la torture de se demander ce qui va arriver à Elena. Bref, nous débutons le roman avec elle, qui se réveille non loin de son sauveur. Chose oblige, elle reste sur le qui-vive, ignorant si elle peu réellement faire confiance à cet inconnu, vue que la dernière fois, ça leur avait porter préjudice. Par la suite, elle va réellement comprendre la situation et la vie des prisonniers dans l’œuvre, étant obliger de vivre « comme eux » afin de ne pas mourir. Bien évidemment, elle n’est pas seule, ayant l’aide de deux prisonniers. On circule aussi avec Agello, son cousin et le surveillant Robert, qui cherche à « détruire » l’œuvre en décidant d’en parler à la presse. Bien sûr, ce n’est pas leur seul but, vu qu’ils désirent aussi autre chose, mais en révéler l’existence l’aidera dans cette voie. Bien entendu, ce ne sera pas chose aisée, il faut regrouper les informations et autres. On les suit donc dans la mise en place de la révélation, ce qui promet beaucoup de travail et de danger pour eux, ainsi que dans la révélation du bâtiment. Ce qui nous permet d’en apprendre encore plus sur la prison, nous montrant le génie du créateur. La transition entre les deux groupes de personnages, va se faire durant plusieurs chapitres, seulement entrecoupés des passages du journal de Josh. Ces passages sont très intéressants, surtout que l’auteur nous fait languir un long moment sur son arrivée dans l’œuvre.

Je dois avouer qu’au début du roman, Elena m’a passablement gonflé. Je conçois qu’elle souhaite sauver son camarade de mission et de trouver Dédale, mais les moyens qu’elle use pour convaincre Jackson est juste stupide. Je comprends qu’elle ne souhaite pas quitter la prison sans l’objet de sa mission en poche, ayant besoin d’argent, mais essayer de soudoyer un homme avec ça alors qu’il ne rêve que de liberté… C’est stupide. Surtout qu’elle à l’audace de s’énerver sur le refus de l’homme. Je comprends qu’elle ne comprenne pas vraiment la réaction de l’homme, mais en y réfléchissant un peu, elle y arriverait. 
Jackson est toujours le personnage que je préfère. Il aidera Elena sans sourciller, la protégeant même, du moment qu’il parvient à sortir de la prison grâce à son aide, et ce, même s’il ne partage pas son point de vue. 

Autant, j’adore avoir le point de vue de tout les personnages clé, autant je trouve ça horriblement frustrant dans ce roman.Pourquoi ? Car l’auteur est un véritable sadique, qui à le don de nous laisser sur des scènes totalement horribles. On sent qu’il s’amuse à nous faire languir de connaître la suite, testant notre patience à coup de révélation ou de retournement de situation. 

Parlons de l’auteur. Sans surprise, j’ai de nouveau adoré son style d’écriture fluide et entraînante. Tellement que je n’ai pas vue les pages défiler à toute vitesse. Bref, revenons à l’auteur. Dans ce second volume, on ne distingue aucune séparation du premier, c’est juste une immense suite, dans un univers construit à un niveau qui frise la perfection. Pas un instant, il nous laisse un moment de longueur, ce qui nous tient en halène tout le long et nous donne qu’une envie. Tourner les pages pour connaître la suite. 

Que dire d’autre… J’ai, une fois de plus, maudit l’auteur pour la mort d’un personnage. Certes, j’aurais du m’en douter, surtout vue la fin du tome 1, mais j’avais un petit espoir de m’être trompé la dessus. 

En conclusion : c’est un second coup de cœur pour la série, grâce à une suite des plus parfaite, dans une continuité qui frise la perfection. Ce second volume est rempli, d’action, de tension, d’angoisse, de révélation et d’une multitude d’autre chose, qui rendent ce roman que plus prenant. Si vous hésitiez à lire ce second volume, n’hésitez plus et foncer. Vous passerez un moment des plus fantastique. » 

Résumé :
« Zone 51, désert du Nevada.
Un dôme immense, à la peau cuivrée, se dresse tel un monstre sous les étoiles.
Son nom : « L’Œuvre », prison expérimentale secrète dotée d’une intelligence artificielle.
Nul ne sait ce que recèle l’édifice depuis que la CIA en a perdu le contrôle. Que sont devenus les 5300 détenus, livrés à eux-mêmes après sept ans d’abandon ?
Un commando de douze hommes et une femme pénètre en secret dans ce labyrinthe mortel.
Leur mission : retrouver Dédale, son architecte, à n’importe quel prix.
Elena, hackeuse surdouée, compte bien percer les mystères de l’Œuvre. Elle ignore que cette mission l’emportera au-delà des illusions, face à ses peurs les plus folles, dans les tréfonds de l’âme humaine.
Son génie peut les sauver… ou les tuer.
Jusqu’où l’homme peut-il aller pour survivre ? »

PLONGER AU CŒUR DE L’ŒUVRE

#ThePrisonExperiment @ericcosta33#autoédition @amazon #thriller #dystopie #intelligenceartificiel#prisonexpérimentale #bookstagram#livresaddict #booksaddict#dernierelecture #lecturedumoment#livrestagram

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s