The Prison Experiment : chronique d’Antonio Ponte

 » Bienvenue chez CdTA.
Je vous prie d’excuser la manière dont on vous a conduits jusqu’ici, mais le secret de ce lieu doit être préservé à tout prix !

Vous êtes ici pour un one shot. Une mission unique après laquelle nous ne serons plus appelés à nous revoir.

Notre entreprise privée agit partout dans le monde à la demande de nos clients. Vous avez signé une clause de confidentialité qui vous interdit à jamais de parler de votre mission ou du CdTA !

Vous 13 avez été choisis comme « contractants » pour vos aptitudes variées, toutes absolument indispensables pour atteindre votre objectif. J’ai préparé un plan minutieux qui exigera de vous que vous restiez soudés et que vous veilliez les uns sur les autres. Donnez le meilleur de vous-mêmes et la mission sera un succès.

Le commandement de votre groupe comprendra trois officiers.
M. Tyler a servi comme officier dans le 1er Régiment d’Infanterie du Corps des Marines. Ses états de service sont remarquables : Ramadi en Iraq, guerre du Dombass en Ukraine, Afghanistan… Et toujours avec des résultats très concluants. Cela le désigne tout particulièrement pour diriger cette mission.
Son second, Jefferson Basileus a servi dans l’US Army. Il s’est illustré lors de la seconde guerre du Golfe.
Quant à votre troisième officier, il s’agit de la seule femme du groupe, Elena Grinberg…
Allons, messieurs, un peu de calme… Je peux vous assurer que vous aurez bien besoin d’elle ! L’Oeuvre est dotée d’une intelligence artificielle. Il vous faut un expert en cyber sécurité. Notre choix s’est porté sur Elena. Elle est capable d’évaluer la vulnérabilité des sites et réseaux pour en traquer et exploiter les failles. Mots de passe, cryptologie, pare-feu, virus et antivirus n’ont aucun secret pour elle. Elle a été capable de pénétrer le réseau intranet du CCI, Center of Cyber Intelligence et de la CIA sans jamais être détectée, sans parler des banques en ligne et autres sites gouvernementaux, et elle a remporté tous les hackatons auxquels elle a participé.
Je continue la présentation des autres membres de l’équipe.

Il est temps d’évoquer votre mission. Vous allez devoir pénétrer dans l’Oeuvre, découvrir où se trouve son génial architecte, Dédale, et le ramener ici, coûte que coûte. Rien ne doit lui arriver ! La majeure partie de votre salaire en dépend.

L’Oeuvre est une gigantesque prison expérimentale d’un genre nouveau. Elle a été commandée par la CIA qui tient plus que tout à cacher son existence. Au passage, sachez que voilà cinq ans qu’elle en a perdu le contrôle. Elle a engagé des sous-traitants qui ont pour mission d’empêcher quiconque d’y entrer ou d’en sortir en leur faisant croire que l’Oeuvre est un site nucléaire stratégique. Ces gardes ont pour mission de tirer à vue.

Vous décollerez cette nuit-même !… du calme, messieurs ! Vous aurez toute l’après-midi pour préparer la mission et réfléchir à l’équipement…
N’oubliez pas ce qui est stipulé dans votre contrat : forte prime en cas de réussite, désengagement total de CdTA en cas d’échec.

Critique :

J’ai été directement happé par cette histoire sans vraiment en connaître les protagonistes que j’ai découverts peu à peu. La liste des principaux d’entre eux, en fin d’ouvrage, est clairement un plus : les personnages sont intelligemment identifiés sans pour autant que leur sort ne soit connu.

L’idée même de cette prison expérimentale dans le désert du Nevada, une zone top top top secrète du gouvernement américain, rend la chose vraisemblable grâce aux talents de conteur d’Eric Costa qui semble ne rien laisser au hasard dans la construction de son récit que l’on vit au présent, puis on remonte le temps pour en apprendre davantage sur les protagonistes, avant de reprendre le récit au moment précis, là où l’on avait laissé nos « héros ».

La difficulté principale que je rencontre pour rédiger cette chronique, c’est d’en parler sans en divulguer les multiples intrigues et personnages qui se succèdent dans le roman et viennent exploser le récit pour en faire tout autre chose que ce à quoi l’on pourrait s’attendre. Cela fait plusieurs jours que je me tâte, que j’écris, que j’efface, que je change complètement d’approche, car comment vous rapporter tout ce que cet ouvrage contient de bien sans spoiler ?

Je n’ai qu’un conseil à vous donner : si vous aimez les mystères, bien rédigés d’une plume fluide qui ne vous laisse pas le temps de vous ennuyer, si vous voulez un thriller invraisemblable et pourtant tout à fait crédible dès que l’on se met à le dévorer, « The Prison Experiment » est une expérience écrite pour vous par un grand auteur, Eric Costa.

Cerise sur le gâteau, la couverture est superbe ! Oui, je sais, une couverture, ce n’est pas l’essentiel d’un bouquin, mais franchement pourquoi bouder ce plaisir supplémentaire ?

Je trouve ce thriller bien plus intéressant qu’une grosse bête en terme de tirages et de publicité tel que « le Président a disparu », soi-disant écrit par Bill Clinton et James Patterson !

Attention : ce n’est là qu’un premier tome. L’histoire n’est pas terminée. Une suite est prévue avant l’été 2019… Je suis très impatient de la découvrir.  »

Un grand merci à Antonio Ponte, rencontré grâce au site Simplement Pro.
Cette superbe chronique pourrait non seulement composer une magnifique 4ème de couverture, mais également une introduction à la lecture par un ami, quelqu’un qui s’y connaît, et pour cause, Antonio, en plus d’être chroniqueur, est auteur, et ça se voit.
En plus de cela, Antonio m’a prodigué soutien et conseil, je suis très heureux de l’avoir rencontré et le recommande vivement à tous les auteur(e)s. Si tout va bien, le T2, qui devrait clôturer cette histoire, sortira en avril-mai 2019.

 

Résumé :
« Zone 51, désert du Nevada.
Un dôme immense, à la peau cuivrée, se dresse tel un monstre sous les étoiles.
Son nom : « L’Œuvre », prison expérimentale secrète dotée d’une intelligence artificielle.
Nul ne sait ce que recèle l’édifice depuis que la CIA en a perdu le contrôle. Que sont devenus les 5300 détenus, livrés à eux-mêmes après sept ans d’abandon ?
Un commando de douze hommes et une femme pénètre en secret dans ce labyrinthe mortel.
Leur mission : retrouver Dédale, son architecte, à n’importe quel prix.
Elena, hackeuse surdouée, compte bien percer les mystères de l’Œuvre. Elle ignore que cette mission l’emportera au-delà des illusions, face à ses peurs les plus folles, dans les tréfonds de l’âme humaine.
Son génie peut les sauver… ou les tuer.
Jusqu’où l’homme peut-il aller pour survivre ? »

PLONGER AU CŒUR DE L’ŒUVRE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s