The Prison Experiment : chronique de Céleste

 » Tout d’abord un grand merci à Eric Costa pour ce service presse. Premier livre que je lis de cet auteur.

Notons la superbe couverture réalisée par Matthieu Biasotto,qui m’a en premier interpellé.

Un roman qui débute sur les chapeaux de roues, nous sommes happés dès le départ par l’histoire, l’auteur nous fait directement rentrer dans le vif du sujet.

Au début du récit, j’ai tout de même été un peu gênée par le nombre assez important des personnages , en fait on se rend compte au fil de la lecture qu’Eric Costa a pensé à tout, effectivement il y a différents personnages , cependant, certains apparaissent séparément à la lecture des différents chapitres.

Tout est un peu flou au commencement du roman , et puis plus on avance et mieux on comprend.

Des personnages sont attachants, certains un peu moins et d’autres pas du tout !! On voit que l’auteur a fait de nombreuses recherches, on s’aperçoit qu’il sait de quoi il parle, bon ok heureusement vous me direz mais il prend bien le temps de nous expliquer ces complexités.

Une plume très addictive et fluide, une fois dans le livre on le dévore afin de savoir l’aboutissement. Il y a un rythme à suivre, beaucoup d action…

Un roman avec du suspense, de l’ angoisse, une expérience sur la quasi totalité du livre en un huit clos, suffocant,  terrible, à côté de cela de l émotion est aussi au rendez vous … du coup l’univers livresque semble moins lourd.

J’ai passé un très bon moment, j’attend du coup la suite puisqu’il s’agit ici du premier tome ….afin de savoir ce qui va se passer …

Ma Note: 8/10  »

Un grand merci aux Chroniques de Céleste pour cette chronique. Si tout va bien, le T2, qui devrait clôturer cette histoire, sortira en juin 2019.

 

Résumé :
« Zone 51, désert du Nevada.
Un dôme immense, à la peau cuivrée, se dresse tel un monstre sous les étoiles.
Son nom : « L’Œuvre », prison expérimentale secrète dotée d’une intelligence artificielle.
Nul ne sait ce que recèle l’édifice depuis que la CIA en a perdu le contrôle. Que sont devenus les 5300 détenus, livrés à eux-mêmes après sept ans d’abandon ?
Un commando de douze hommes et une femme pénètre en secret dans ce labyrinthe mortel.
Leur mission : retrouver Dédale, son architecte, à n’importe quel prix.
Elena, hackeuse surdouée, compte bien percer les mystères de l’Œuvre. Elle ignore que cette mission l’emportera au-delà des illusions, face à ses peurs les plus folles, dans les tréfonds de l’âme humaine.
Son génie peut les sauver… ou les tuer.
Jusqu’où l’homme peut-il aller pour survivre ? »

PLONGER AU CŒUR DE L’ŒUVRE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s