Le 15 conseils d’écriture d’Anne Rice

Cela fait longtemps que je n’ai pas publié dans la rubrique « écriture ». Et pour cause, j’étais en plein dedans !

Je partage avec vous quelques conseils d’écriture d’Anne Rice, publiés sur son site. J’espère qu’il y en aura un ou deux qui vous parleront et vous apporteront.

1 Utilisez au maximum des mots concrets et des verbes d’action.

2 Mettez l’accent sur les phrases brèves et même les fragments. Les phrases longues et complexes, en particulier lorsqu’elles sont remplies de noms abstraits, ralentissent le lecteur, perturbent sa compréhension. Coupez ces longues phrases. Ou contre-balancez les par des phrases courtes.

3 N’hésitez pas à écrire des paragraphes d’une seule phrase, et des paragraphes brefs en règle générale. N’enfouissez jamais une révélation essentielle, ou une information clé, ou une surprise, ou même une action importante à la fin d’un paragraphe. Placez-le au début du suivant.

4 Ayez la main légère sur les conjonctions.

5 Répétez régulièrement les noms des personnages dans les dialogues ou les passages narratifs. N’utilisez pas une longue succession de « il » ou « elle », sinon les lecteurs rapides seront obligés de revenir en arrière pour déterminer qui parle ou agit.

6 Soyez généreux et aimants avec les adjectifs et adverbes. Ils donnent de la spécificité à la narration, ils la rendent vibrante.

7 Lorsque vous vous répétez dans le récit, reconnaissez-le (ex: « A ce propos, il se surprit à penser… »)

8 Si le récit prend un tour hautement improbable, assumez-le à travers le point de vue des personnages.

9 Gardez en tête qu’en écrivant un roman, vous devez produire un récit qui soit pleinement compréhensible/appréciable mais aussi qui garde de l’intérêt lors de relectures ultérieures.

10 Ne vous laissez pas piéger par la pensée que si un personnage ouvre une porte, il devra la refermer plus tard. Vous créez la représentation mentale d’une scène, vous n’avez pas à vous attarder sur les détails insignifiants. Et vous pouvez quitter une scène en pleine action.

11 Les récits à points de vue multiples peuvent être énergisant pour le lecteur. Le passage d’un point de vue à un autre peut être excitant. Et des points de vue multiples vous permettent de révéler un univers d’une façon plus riche et complexe qu’à travers un point de vue unique.

12 Un récit à la première personne, en revanche, peut plonger le lecteur dans une profonde empathie.

13 Ne conservez pas une scène ennuyeuse simplement parce que vous jugez qu’il « le faut ». Trouvez une autre façon, une autre scène, pour véhiculer l’information utile.

14 Ne laissez pas tomber. Vous devez terminer votre roman pour qu’il puisse venir au monde. Quand je trouve une nouvelle idée, je reviens en arrière, j’affine un passage, j’édite. Et lorsque je ne ressens plus ce besoin de corriger, je sais que j’ai vraiment fini l’écriture.

15 Si aucune de ces règles ne fonctionne pour vous, trouvez-en d’autres. Vous êtes les patrons lorsqu’il s’agit de votre écriture.

Et vous, avez-vous un conseil à donner ? Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à liker ou commenter. Belle écriture à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s