Aztèques : les esclaves

Mes recherches concernant la saga Aztèques continuent (Tome 1 : été 2015). Au plus je découvre cette civilisation, au plus je la trouve passionnante. Architecture, médecine, astronomie, arts… nombreux étaient les domaines où les Aztèques excellaient.

femme-azteque-3

Le tlacotli (pluriel tlatlacotin)
Chez les aztèques, les esclaves provenaient de différentes origines. Prisonniers de guerre, condamnés de droit commun, il pouvait également s’agir d’hommes ou de femmes se vendant pour régler leur dette. De cette manière, ils renonçaient à leur état de citoyens et appartenaient à un maître qui les logeait, les nourrissait et les vêtait correctement. Ils étaient traités avec respect et n’étaient vendus que s’ils étaient malhonnêtes, paresseux ou alcooliques.

L’esclave pouvait en outre posséder des biens, avoir lui-même des esclaves et épouser une femme libre. Ses enfants étaient libres.

Il pouvait être affranchi par rachat, par ordre de son maître, ainsi que par un décret de l’empereur.

esclave aztèque

Le paysan sans terre
Non considéré comme un citoyen, le paysan sans terre ne payait pas d’impôt et n’était pas assujetti aux corvées mais il devait le service militaire. Il travaillait durement pour nourrir sa famille.

 


 

Cet article présente une partie de mes recherches sur le monde aztèque dans le cadre d’une série d’aventures intitulée Aztèques.

Découvrez-la en cliquant ci-dessous :

Mexique, 1515.
Ameyal a treize ans. Elle est fille de chef. Lorsque des guerriers  envahissent son village natal, elle jure de tout faire pour les arrêter.

Ses aventures l’emporteront au cœur du monde Aztèque, dans un univers cruel et inconnu : le harem d’un mystérieux Maître.
Va-t-elle surmonter les épreuves qui la menacent et déjouer les intrigues des concubines ?

 Parviendra-t-elle à progresser sur le chemin de son ambition et de sa vengeance ?

2 réflexions sur “Aztèques : les esclaves

  1. Eric Costa

    Oui Elisa et tu as dû remarquer que les esclaves aztèques étaient bien mieux traités que ceux que l’Europe prélevait à l’Afrique ! Ces peuples que les espagnols ont fait passer pour des barbares sanguinaires et impies avaient tout de même certaines valeurs…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s