Enquête sur la franc maçonnerie (4)

Dans le cadre de mes recherches sur les sociétés secrètes, voici la suite de mon enquête sur la franc-maçonnerie.

 

franc maçon 1

— Partie 4 : organisation structurelle

La compréhension du fonctionnement de la franc-maçonnerie moderne nécessite que soient précisés certains concepts maçonniques qui sont à la base des alliances et des conflits entre les différentes obédiences.

— Loges et Obédiences :                                                                                                                

Depuis son origine, la franc-maçonnerie est organisée en loges, qui sont ses groupes fondamentaux, les seuls qui disposent du pouvoir essentiel en franc-maçonnerie : celui d’initier de nouveaux membres.

Seules les Loges disposent du pouvoir d’initier de nouveaux membres. Une loge regroupe typiquement une quarantaine de francs-maçons actifs, bien qu’il existe parfois quelques loges particulières dont l’effectif peut se chiffrer à plusieurs centaines. En général, chaque loge reste libre du choix de son président (le « Vénérable »), qu’elle élit chaque année, des sujets que ses membres souhaitent étudier, ainsi que des éventuelles actions extérieures, caritatives et/ou sociétales, qu’elle souhaite mener.

Les loges maçonniques se regroupent le plus souvent en « obédiences maçonniques », qui correspondent à des fédérations de loges (du latin obedire, « obéir »). Les obédiences sont généralement appelées « grandes loges » ou, plus rarement, « grands orients ». En se fédérant ainsi, les loges regroupent leurs forces, notamment en ce qui concerne les questions matérielles (financement et gestion de leurs locaux), rituelles (harmonisation des cérémonies) et d’intervisite (les membres d’une loge peuvent habituellement fréquenter en visiteurs toutes les autres loges d’une même fédération).

Il arrive aussi – surtout en France, que les obédiences maçonniques agissent ou s’expriment publiquement au nom de l’ensemble des loges qui les composent.

Le regroupement des loges en obédiences maçonniques, apparu pour la première fois en Angleterre en juin 1717, marqua le début de la franc-maçonnerie moderne, dite « spéculative »1. Il s’accompagne d’une relative perte de liberté de chacune des loges ainsi fédérées, puisqu’elles acceptent de se conformer aux règles particulières de leur fédérations (« constitutions » et règlements). Toutefois, les loges peuvent être jalouses de leur marge de liberté et il n’est pas rare, au sein d’une même obédience maçonnique, que se côtoient des loges dont les programmes de travail, les actions et les compositions sociologiques sont très différents les uns des autres.

fm5

— Rites maçonniques :

Certaines obédiences maçonniques fédèrent des loges qui pratiquent différents rites maçonniques. Il arrive parfois qu’une seule et même loge pratique successivement différents rites maçonniques. Les obédiences maçonniques sont des institutions permanentes (et souvent rivales).

(source wikipedia)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s