Ressusciter les morts : les libations

Qui n’a jamais rêvé de ressusciter les mort ?!

La nuit des morts vivants, 1968
La nuit des morts vivants, 1968

Bon je reconnais que parfois, ça vire au cauchemar !…

Cependant, le film n’était pas encore sorti dans l’Antiquité. Et les libations étaient monnaie courante…

Une libation est un rituel religieux consistant en la présentation d’une boisson en offrande à un dieu, en renversant quelques gouttes sur le sol ou sur un autel :

Libation 480 BC

Les liquides offerts en libations étaient variés, le plus souvent du vin, du lait ou de l’huile d’olive. C’est une forme de sacrifice. Selon la mythologie, les morts peuvent reprendre vie lorsqu’on les évoque, en général par libation de sang.

J’ai repris cette idée pour ma nouvelle « Le Refuge » :

Sans qu’il en ait conscience, le protagoniste évoque son fils en effleurant l’amulette de ce dernier alors que le garde forestier qui se trouve à ses côtés fait couler le sang d’un lièvre :

— Je quitte le pays, répondit Alzius d’un air mélancolique.
— Vous quittez notre belle Transylvanie ?!… demanda Vlad en vidant le sang de l’animal dans un plat. Mais pourquoi ?
— Plus rien ne m’y retient depuis que j’ai perdu mon fils, expliqua Alzius en serrant une amulette d’argent, marquée de la lettre D, pendue à son cou. Je compte embarquer pour le Nouveau Monde.
— L’Amérique et ses belles promesses… soupira Vlad.

Sans qu’Alzius le sache, quelque chose exaucera le souhait de cet homme qui ne parvient pas à faire son deuil.

Ainsi, le refuge étant situé non loin de l’une des portes de l’Au-delà, son fils défunt ne tardera pas à apparaître…

enfant blond greuze
Enfant Blond, d’après Greuze

4 réflexions sur “Ressusciter les morts : les libations

  1. Nadia Bourgeois

    Voilà une nouvelle que j’ai beaucoup aimé et qui fait froid dans le dos tant l’ambiance est sombre et glaçante. Personnellement, la perspective de réveiller les morts, bien que séduisante, m’effraie. Surtout si je dois pour cela affronter Cerbère. 🙂 Chaque fois que je renverse une goutte de vin, de lait ou d’huile sur le sol, c’est parce que c’est moi qui suis morte de fatigue ! 😉
    Merci pour le partage.

    J'aime

  2. De tout le recueil, c’est la nouvelle que je préfère ! Elle m’a prise aux tripes avec ce père prêt à tout, même affronter la mort pour revoir son petit garçon.
    J’en profite pour dire que j’apprécie beaucoup cette série d’articles en lien avec tes textes. Toujours quelque chose d’intéressant à apprendre. Aujourd’hui les libations que je pensais connotées « orgies ».
    Merci pour ces partages 🙂

    J'aime

    1. Eric Costa

      Merci pour ce message Elisa c’est très encourageant !
      J’en profite pour préciser que tu m’as beaucoup aidé dans la réécriture du « Refuge », et que tu as toi aussi un recueil en préparation que j’attends de pied ferme, notamment « Ex Patria », où tu nous fais plonger dans la Rome antique.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s