Aztèques : pourquoi et comment ?

Dans ce billet, je réponds au questions de Coco Delecture, chroniqueuse au sujet d’Aztèques. Pourquoi un tel sujet ? Comment s’est-il mis en place ?

 

Est-ce que les Aztèques vous passionnent depuis longtemps *
J’ai commencé à m’y intéresser car je cherchais un univers intéressant et original où mettre en place une saga, et une amie m’a parlé d’eux. J’ai adoré découvrir cette culture, la richesse des croyances, leur philosophie, médecine, l’avancement de leurs connaissances par rapport aux occidentaux de cette époque. Les sacrifices humains me fascinaient car ils me posaient la question suivante : comment peut-on en arriver là ? J’ai choisi les Aztèques car il s’agit d’une civilisation inconnue, mystérieuse et riche, et qu’ils reflètent la rencontre entre le nouveau monde et l’ancien, avec les conquistadors. Une période d’une richesse inouïe, un trésor pour un romancier !

 

Combien de temps vous a- t – il fallu pour écrire ce livre (individuellement? *
Le tome 1 m’a pris deux ans car j’ai effectué beaucoup de recherches, j’ai mis en place la structure de ma série entière et j’ai cherché comment raconter au mieux l’histoire qui émergeait de toutes ces nouvelles connaissances et quels messages je voulais faire passer. Pour les tomes 2 et 3, j’ai mis un peu plus de six mois pour chacun.

 

Avez vous mis longtemps pour vos recherches? *
 J’ai effectué plusieurs mois de recherche en lisant des récits historiques de l’époque, de nombreux ouvrages de recherche, des romans, en visionnant des films et des reportages.

 

Y aura-t-il un troisième tome? Je sais je suis curieuse? mdr
 Oui, je suis en train de le boucler. Ce sera pour avril si tout va bien… et l’histoire ne fait que commencer !

 

 
Je vous laisse me dire ce que vous voulez sur ces 2 romans afin de mieux vous connaître et les connaître (vos personnages)… *
J’ai effectué une formation de 3 ans en dramaturgie, car je voulais savoir comment raconter une histoire de la meilleure manière possible. Un peintre apprend son métier, un musicien également, alors pourquoi un auteur devrait-il s’en passer ? Pour moi un roman historique d’aventure n’a de sens que s’il dénonce un problème contemporain. Ainsi, la thématique de la série en général est : avec le pouvoir viennent les responsabilités (chose que devraient comprendre nos politiques), et la femme et l’homme ont les mêmes droits (encore très perfectible de nos jours). Ces thématiques sont déclinées en sous-thématiques dans chaque tome, qui reflètent par conséquent à chaque fois une évolution de la protagoniste. Je pense que le rôle de l’art est aussi de donner un sens à la vie. Écrire, c’est faire passer des émotions à travers une histoire qui a un sens. Le romancier est responsable du message qu’il fait passer à travers son histoire, passer à côté de cet état de fait, est, d’une certaine manière, ne pas offrir au public ce qu’il mérite pour toute l’attention qu’il nous offre.