Interview par Nat a lu, sortie de À l’ombre du monde

 » Présentation de l’auteur :

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Bonjour Nathalie, et merci de m’avoir proposé cette interview. Disons que je suis un aventurier auteur. J’aime les voyages et l’aventure, et j’essaie de retranscrire mes découvertes et questionnements à travers mes écrits.

Comment vous est venu l’envie d’écrire ? Depuis combien de temps écrivez-vous ?
L’idée d’écrire vient d’un livre découvert lorsque j’étais adolescent : « Contes de terreur », de Robert Bloch. Je ne sais pas si vous connaissez, il s’agit d’un recueil de nouvelles allant de Poe à Hitchcock me semble-t-il. L’idée est de lancer le lecteur sur une fausse piste avec une histoire d’apparence ordinaire contenant un aspect extraordinaire que l’on ne comprend qu’à la toute fin. Nous nous sommes lancés un challenge avec mon ami d’enfance Jean Deruelle, qui joue un rôle important dans chacun de mes livres en tant que scénariste ou correcteur. Ce challenge était de faire pareil, voire mieux que les nouvelles de ce recueil. Nous n’avons sans doute pas fait mieux… mais cela a eu le mérite de nous lancer sur l’écriture, et cela a donné Réalités Invisibles, un recueil de nouvelles de ce type disponible sur Amazon.

Quels sont vos rituels d’écriture ?
J’écris allongé dans un canapé, de préférence le matin car je suis beaucoup plus efficace. Je n’ai pas besoin de musique, j’entends tous les bruits dans ma tête !

Quel est votre rythme d’écriture ? Quand vous écrivez, plutôt ordinateur ou papier ?
J’écris entre une et huit heures par jour si j’en ai la possibilité. J’écris trop mal pour écrire sur papier, et les traitements de texte sont un atout non négligeable en terme de temps.

Quand vous écrivez , avez-vous la trame ou laissez-vous évoluer vos personnages ?
Mon côté ingénieur veut que je fasse des plans. J’essaie de travailler un maximum avant l’écriture, pour obtenir un résultat aussi fini que possible, et car il est beaucoup plus compliqué de retravailler un texte une fois qu’il est écrit que d’améliorer un plan. Malgré tout, le plan évolue avec l’écriture et l’on doit s’adapter. C’est ce qui fait la magie de la création ! Une fois la v1 terminée, je réécris par couche (par personnage, thématique, intrigue), jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant. Avec À l’ombre du monde je suis à plus de 15 versions…Pour mes personnages, je n’ai pas de fiche, je les construits dans ma tête tout au long du processus. Une fois que je les connais bien, je les réécris entièrement.•Avez-vous des passions en dehors de l’écriture ? Un travail ?J’aime découvrir, apprendre chaque jour, voyager et faire du sport.En parallèle de l’écriture, je suis ingénieur dans l’Aviation Civile. Le côté d’ingénieur se retrouve, je pense, dans la manière dont je structure mes histoires et les intrigues très imbriquées que je mets en place. Il m’apprend aussi la concision, même si mes livres ont tendance à s’épaissir avec le temps…

Quels sont vos auteurs favoris , ceux qui vous inspirent ?
Hugo, Dumas, Dan Brown, Larsen, King, Poe, Stevenson, London, Tolkien… il y en a tellement !

Avez-vous des coups de cœur littéraires ? Des livres qui ont marqué votre jeunesse ?
L’attrape-cœur de Salinger. Drizzt do Urden de Salvatore. Bilbo le hobbit. L’île au trésor. Je suis une légende…•Votre livre de chevet du moment ?Le troisième tome de la trilogie Le problème à trois corps, de Liu Cixin. Dépaysement et extension des limites garantis ! 📘Présentation de votre livre :

Pouvez-vous nous résumer votre livre en quelques phrases ?
À l’ombre du monde, diptyque en deux tomes à paraître vendredi 11 décembre et courant février.Le pitch :« Une île grecque, un peu avant minuitAriane, sa fille et son mari se retrouvent enfin seuls sur la plage féerique de Myrtos. Lorsque la jeune historienne sort de l’eau, et qu’elle cherche les siens en vain, elle croit d’abord à une mauvaise plaisanterie. Mais quand toutes les preuves attestent qu’elle a voyagé seule et n’a jamais eu ni enfant ni mari, il ne reste que deux explications possibles.Soit elle a rêvé sa vie, soit on la lui a effacée.À moins de trois cents kilomètres de là, un homme accède à la plus haute fonction d’une Confrérie occulte. Il va enfin pouvoir se venger… »

Pouvez-vous nous parler de l’univers que vous avez créé dans votre livre ?
Je vous propose un voyage entre la Provence, la Grèce et l’Italie. Un plongeon dans le passé et le présent. La découverte du véritable potentiel de l’être humain et de ce qui se trame dans le dos des gens comme vous et moi…

A qui s’adresse votre livre ?
Tout type de lecteur intéressé par le mystère, le suspense, l’occulte. Une course au trésor contre la montre !

Avez-vous voulu faire passer des messages au travers votre livre ?
Toujours ! Je vous laisse lire pour les comprendre…

Les personnages sont-ils imaginés ou ont-ils existé ?
J’ai mis un peu de moi dans le grand méchant, notamment le physique ! L’héroïne a le même âge que ma femme. Le héros s’inspire de mon ami d’enfance Jean Deruelle et porte le même prénom. Il est un peu plus coureur que lui quand-même. En résumé il y a un peu de moi et de mon entourage, mais cela reste des personnages de fiction.

Combien de temps avez-vous mis à écrire votre livre ?
J’ai mis plus de sept mois entre la première ligne du plan et la fin des correction. Et encore, je suis en train de terminer les corrections du T2. Chaque livre fait dans les 125 000 mots, environ 600 pages.

Auto-édité ou dans une ME ? Pourquoi ce choix ?
Je suis auto-édité car cela représente une totale liberté en termes de choix de genre, de couverture, en outre je peux uploader une nouvelle version de mes livres dès que j’en ai l’envie ou l’occasion (lectrice qui trouve une coquille, idée d’amélioration…) Mes livres évoluent sans cesse, je n’ai aucun scrupule à revenir dessus.Je reste ouvert si jamais une maison d’édition vient vers moi.

Avez-vous des projets ? Faites-vous des salons ?
Je ne me cantonne pas à un genre, j’aime apprendre et varier, et je pense que c’est bien pour le lecteur également. J’ai commencé par un recueil de nouvelles fantastiques et étranges intitulé Réalités Invisibles, puis enchaîné sur une saga d’aventures chez les Aztèques juste avant l’arrivée des Conquistadors (et pendant leur arrivée) J’ai ensuite écrit une trilogie dystopique sur le monde carcéral (The Prison Experiment) puis le thriller ésotérique sous forme de diptyque dont je vous ai parlé.Le prochain opus devrait être Aztèques 4, histoire de terminer la quadrilogie. Ensuite, j’aimerais écrire un livre intitulé « Emballement », qui parlerait de l’emballement de l’effet de serre suite à la fonte des glaces au pôle en posant la question de la survie de l’humanité. Je sais, c’est gai ! L’un des grands pans de mon écriture est de faire passer des messages, d’enseigner, de mettre en garde tout en divertissant !

Où vous suivre ?
Page auteur Facebook : https://www.facebook.com/CostaEric2/
Site de l’auteur : https://costaeric.fr/
Compte Twitter : https://twitter.com/CostaEric2
Compte Instagram : https://www.instagram.com/ericcosta33/

Bibliographie :
Merci à toi pour cette interview en espérant avoir donné envie à des lecteurs de découvrir ta plume en se plongeant dans la lecture de tes livres. A l’ombre du monde est un livre pour voyager, se poser des questions et surtout passer un excellent moment de lecture . Un gros coup de cœur pour moi !

Merci à toi Nathalie, et merci pour ta générosité avec les auteurs et ton aide précieuse en termes de corrections et de visibilité ! »

Un grand merci à Nat a lu pour cette interview ! Si vous voulez tenter l’aventure, cliquez sur la couverture en-dessous !

« Une île grecque, un peu avant minuit
Ariane, sa fille et son mari se retrouvent enfin seuls sur la plage féerique de Myrtos. Lorsque la jeune historienne sort de l’eau, et qu’elle cherche les siens en vain, elle croit d’abord à une mauvaise plaisanterie. Mais quand toutes les preuves attestent qu’elle a voyagé seule et n’a jamais eu ni enfant ni mari, il ne reste que deux explications possibles.
Soit elle a rêvé sa vie, soit on la lui a effacée.

À moins de trois cents kilomètres de là, un homme accède à la plus haute fonction d’une Confrérie occulte. Il va enfin pouvoir se venger… »

Si vous aimez les héroïnes qui s’ignorent, les thrillers internationaux, les mystères archéologiques et le parfum sulfureux des sociétés secrètes, ce livre est pour vous.

Commandez le premier livre du diptyque « À l’ombre du monde » aujourd’hui !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s