Aztèques : Harem : chronique des Lectures de Cerise

Un grand merci à Joëlle Marchal du site http://leslecturesdecerise74.over-blog.com pour cette nouvelle chronique d’Aztèques T1 : Harem que je partage avec vous ici.

L’occasion de découvrir le premier volet de la saga Aztèques si vous ne l’avez pas encore fait 😉

« Présentation

 

ROMAN LAUREAT DU JURY AMAZON KINDLE

AU SALON DU LIVRE PARIS 2017

Huaxca, 1516

Une attaque des Aztèques.

Une fille de chef vendue comme esclave dans un harem.

Sur son chemin, intrigues, manipulations et meurtres.
Une course effrénée vers le pouvoir.

Des femmes qui se servent d’elle, qui jouent avec sa vie, pour séduire un Maître mystérieux et sans pitié.

La mort peut frapper derrière chaque porte.

Mais au-delà de ces épreuves, une question s’impose : existe-t-il une cage assez grande pour retenir la fille de l’aigle ?

Mon avis

Je remercie Eric COSTA pour son extrême générosité et de m’avoir donné l’opportunité de lire, en service de presse, son roman « Aztèques Harem ».

La magnifique vidéo présentant ce livre m’a de suite interpellée et j’ai découvert avec grand plaisir la plume fluide et très agréable de l’auteur.

Dès les premières lignes, Eric COSTA nous transporte en 1516, au Mexique Précolombien dans le monde des Aztèques où nous faisons connaissance avec notre héroïne Ameyal, la fille du chef de Huaxca, peuple voisin des Aztèques. Ameyal est un personnage très intéressant auquel l’on ne peut que s’attacher. Cette jeune fille de 16 ans, très belle au regard de jade, est capturée et vendue en tant qu’esclave puis envoyée dans un harem. Elle est forte, courageuse, rebelle et intrépide mais, face à la cruauté des hommes et aux multiples intrigues et coups bas des épouses et concubines du harem, réussira-t-elle à survivre dans ce monde impitoyable et violent ? Une jeune esclave peut-elle faire tomber un empire ?

L’auteur nous offre un voyage magique dans cette civilisation peu connue et nous fait découvrir avec moult détails, les us et coutumes, les tenues et les divinités des Aztèques. Nous percevons aussi aisément les odeurs des fruits, des fleurs, de tous les parfums environnants et nous visionnons, au fil des mots, les couleurs lumineuses et flamboyantes tant les descriptions de l’auteur sont précises…

L’histoire est très intéressante et fort rythmée, les dialogues assez nombreux rendent le récit très vivant. Les multiples rebondissements tiennent le lecteur en haleine et l’on se sent vraiment pris dans un tourbillon, se prenant à s’inquiéter pour le sort qui sera réservé à notre héroïne que l’auteur n’a pas ménagée… Certains passages sont durs à lire mais reflètent la réalité des traitements infligés aux esclaves.

Ce roman fantasy est extrêmement bien documenté sur les plans historique et cultuel de la civilisation Aztèque. J’ai bien apprécié de pouvoir me reporter à la fin du livre, au lexique des mots, à la galerie des personnages qui sont nombreux et au panthéon Aztèque faisant référence aux divinités.

J’ai vraiment beaucoup aimé le premier tome de cette saga palpitante que j’ai dévoré d’une traite ne pouvant le refermer tant j’avais hâte d’en connaître le dénouement et je vais donc lire très vite la suite des aventures d’Ameyal !

Bonne lecture ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s