Aztèques 1 et 2 : chroniques des Mille et une pages de L & M

Je remercie de tout cœur Lynda Massicote et Martine Lévesque pour leurs chorniques sur Aztèques T1 et T2 qui ont été publiées sur leur blog et sur leur groupe FaceBook Les Mille et une Pages de L & M !

Lynda m’avait contacté sur FB et elle m’a fait un très beau cadeau que voici :

« Aztèques, saison 1 : Harem 
Le commentaire de Martine : 
Je viens de faire un voyage inoubliable dans le monde des Aztèques, au cœur du Mexique du XVIe siècle. Nous nous retrouvons dans un monde fascinant, exotique ou nous allons suivre une jeune esclave Ameyal, une enfant d’à peine 13 ans qui démontrent une force de caractère assez inouïe, elle est déterminée, entêtée, originale et, courageuse. 
Elle est esclave dans un harem, un environnement géré par les femmes, toutes prêtes à commettre le pire pour attirer l’attention du Maître. Au milieu siège,  rivalités, espièglerie, manigances, Ameyal, ne veut que regagner une certaine liberté, qui est un peu contradictoire avec l’endroit où elle vit. 
Le style d’Éric Costa est addictif et fluide, il nous apporte une intrigue qui nous captive dès les premières pages. Les personnages sont assez différents, attachants et notre héroïne est un personnage que nous voulons suivre encore longtemps, car elle démontre de la débrouillardise et une curiosité que j’aime beaucoup. 
Une lecture intéressante, un récit qui bouge, beaucoup d’action et de réaction. Un roman bien construit et rythmé, avec un univers riche qui nous dépayse, avec des mœurs étrangères, d’autant plus intrigantes. J’ai aimé ma lecture, le huis clos créé par l’auteur est bien ficelé avec toutes les perversités que cela peut engendrer. 
Je suis très impatiente de lire la suite d’Aztèques, je conseille ce roman à tous les amoureux des romans historiques, des romans d’aventures, des romans d’intrigue. 

Résumé : 
Huaxca, 1516
Une attaque des Aztèques,
Une fille de chef vendue comme esclave dans un harem.
Sur sa route, intrigues, manipulations et meurtres.
Une course effrénée vers le pouvoir.
Des femmes qui se servent d’elle,
Qui jouent avec sa vie,
Pour séduire un Maître mystérieux et sans pitié.
La mort peut frapper derrière chaque porte.
Mais existe-t-il une cage assez grande pour la fille de l’aigle ? 

Aztèques saison 2 : La voie du papillon 

Le commentaire de Martine :
Nous poursuivons l’histoire d’Ameyal qui va maintenant suivre une formation afin de peut-être devenir une concubine pour le Maître dans ce harem. Ameyal a toujours la même verve que l’on connaît, jeune fille qui n’a pas la langue dans sa poche, curieuse qui pose toujours plein de questions, veut s’intégrer au harem afin de pouvoir arriver à s’enfuir pour aller retrouver les gens de son village. Elle sera encore plus déterminée, énigmatique, fera preuve d’une assurance et d’une audace peu commune chez les esclaves et encore moins à celles qui vont devenir concubine ou surtout pas de celles que le Maître remarque et admets dans l’école du harem. 
Ameyal va-t-elle rester la jeune fille intrépide que nous avons connue ? 
Ameyal sera-t-elle à sa place dans cette école ? 
Cette saison, nous démontre encore plus les coutumes de ce peuple aztèque, que ce soit leur langue, leurs expressions ou bien leurs us et coutumes. Je trouve que les romans d’Éric Costa nous apportent une couleur, une odeur et une perception nouvelle. Le chemin que parcourt notre héroïne est très riche, les rituels, les lieux, les dieux et tout ce qui permet à ce peuple de se démarquer. 
La plume d’Éric Costa est ravissante et poétique, elle nous révèle un peu plus de l’histoire de nos personnages en nous transportant dans un milieu exotique et magnifique. L’intrigue concernant la quête d’Ameyal,  afin de combattre le fonctionnement du harem sans pour autant adhérer à sa hiérarchie. 
Une belle lecture d’histoire et d’aventure que je vous conseille grandement, car cet auteur détient un succès littéraire avec cette saga. 
Laissez-vous emporter dans un grand voyage, un ailleurs et un autrefois caché au sein d’une civilisation aussi fascinante qu’effrayante. 

Résumé : 
Teotitlan, 1517 L’école du harem ouvre ses portes. Une jeune esclave cherche à y entrer, mais la loi le lui interdit. Sur sa route, alliances, rivalités et trahisons mortelles. Deux clans s’affrontent. Une mentore à la sensualité torride, Une favorite qui règne en reine, Une rivale indomptable, Toutes ne vivent que pour le Maître. La fille de l’Aigle saura-t-elle prendre son envol ? »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s