27

Et vous, ferez-vous partie du club des 27 ?
Je partage avec vous ce billet de Mathilde Aimée, une poly artiste qui lutte et qui avance. Elle nous parle ici de vulnérabilité, elle se dévoile, s’assume, je trouve ça beau, tout simplement 😉

Mathilde Aimée

27-Club

Je ne ferai définitivement pas partie du club des 27.

Ces âmes brûlées par la vie qui se sont consumées, consumées jusqu’à s’éteindre si tôt, toutes auréolées de leur gloire d’immortels jeunes à jamais.
Ceux qui ont brûlé si vite, qui ont créé tellement en si peu de temps, qui ont tout fini à une époque où pour moi tout commence.

Pendant quelques instants, j’ai eu la sensation d’avoir échoué. D’avoir perdu au grand jeu de la vie. J’atteignais 27 ans et je n’étais personne. Si je mourrais maintenant, personne pour se souvenir passé, allez, une génération. Rien de mémorable d’accompli, rien à laisser derrière. Le vide. Une existence de blocage et de procrastination. D’excuses et de renoncements.
Sous le prisme de la grandeur des Idoles, j’effaçais tout le reste, tout ce qui avait été accompli. Les petites batailles, les petites victoires, les petits textes et les petits projets. Le…

View original post 682 mots de plus